Le CNRS
Liens utiles CNRSLe CNRSAnnuairesMots-Clefs du CNRSAutres sites
Accueil In2p3Accueil In2p3

Rechercher :

Rechercher:

  Accueil > Vie de la recherche > Actualités

Prix et distinctions

 

Le 27 mars 2018

 

 

Talents du CNRS : les lauréats 2017 de l’IN2P3

 

Le CNRS a annoncé le 15 mars les lauréats de médailles de Bronze (jeune chercheur), d’Argent (chercheur confirmé) et de Cristal (ingénieurs et techniciens). Les médaillés de l’IN2P3 sont : Christine Hu (IPHC) et Laurent Pinard (LMA) pour une médaille de Cristal, Antoine Lemasson (GANIL) pour la médaille de Bronze et Mathieu Jacobé de Naurois (LLR) pour la médaille d’Argent. La médaille d’or sera attribuée en septembre.

 

Christine Hu, médaille de Cristal

Christine Hu s’est vue attribué une médaille de Cristal pour ses travaux sur les capteurs à pixels monolithiques CMOS, qui mesurent les trajectoires des particules. Ces innovations sont destinées à dépasser les limites des capteurs actuels sur leurs performances combinées de précision temporelle et spatiale pour une très faible densité de puissance et de budget matière. Le groupe de microélectronique de l’IPHC (Institut Pluridisciplinaire Hubert Curien) qu’elle dirige est devenu une référence internationale dans de nombreux projets de détecteurs pixellisés.

 

 

Laurent Pinard, médaille de Cristal

Laurent Pinard, lui aussi lauréat de la médaille de Cristal, a été récompensé pour son travail sur les miroirs installés à VIRGO et LIGO, où ont eu lieu la première détection des ondes gravitationnelles récompensée par le prix Nobel 2017. Il a notamment piloté le développement des miroirs de 2ème géneration réalisé avec la technologie de pulvérisation par faisceaux d’ions (IBS), qui a permis d’obtenir des miroirs qui renvoient 99,999% de la lumière incidente.

 

 

Antoine Lemasson, médaille de Bronze

Antoine Lemasson a reçu une médaille de Bronze pour ses résultats scientifiques marquants en physique nucléaire, notamment ses travaux sur les propriétés des noyaux exotiques. Coordinateur scientifique du spectromètre VAMOS, il a étudié les transitions de formes dans les noyaux à l’aide de cet outil et du détecteur AGATA (Advanced Gamma Tracking Array). Il y a participé au couplage du spectromètre VAMOS avec le détecteur AGATA.

 

 

 

 

Mathieu Jacobé de Naurois

Mathieu Jacobé de Naurois a été récompensé par une médaille d’Argent pour ses contributions à l’astronomie gamma et en particulier à l’expérience HESS (High Energy Spectroscopic System), dont il est aujour’hui le porte-parole. Ses contributions couvrent la conception et le développement instrumental jusqu’à la phénoménologie et l’interprétation des observations. C’est grâce à ses travaux sur l’optimisation de la reconstruction des photons dans HESS qu’il a pu mettre en évidence une émission diffuse distribuée sur une grande partie du pan galactique, en particulier à basse énergie.

 

Pour en savoir plus

Barre d'outils Accueil Imprimer Plan du site Crédits Se rendre à l'institut Boîte à outils