CNRS : Centre National de la Recherche Scientifique
Liens utiles CNRSLe CNRSAnnuairesMots-Clefs du CNRSAutres sites

Rechercher :

Rechercher :

 

Focus

Enseignement supérieur : formations étudiants et ingénieurs dans les thématiques IN2P3

iconeAccéder aux formations

60 ans du Cern à l'Unesco et à l'Académie des sciences (1er juillet 2014) icone Voir la vidéo des interventions à l'Académie des sciences

Rapport de prospective IN2P3/Irfu
icone Lire le rapport

Exposition IN2P3 2013 : "À la rencontre des accélérateurs de particules" icone En savoir plus

Réseaux Instrumentation IN2P3
icone En savoir plus

Réseau Becquerel : le réseau IN2P3/CNRS dédié à la mesure de la radioactivité icone En savoir plus et voir la vidéo

filet

Communiqué de presse

Les neutrinos témoins directs de la production d'énergie au cœur du Soleil (28 août 2014)

Pour la première fois dans l'histoire de notre étoile, il a été possible de mesurer directement l'énergie solaire à l'instant même où elle est créée. Une expérience unique au monde, menée avec le détecteur Borexino, a permis d'observer quasiment en temps réel le flux de neutrinos de basse énergie émis par le Soleil et de montrer que l'activité solaire n'a pratiquement pas changé depuis plus de cent mille ans. Ces résultats obtenus par la collaboration Borexino, à laquelle participe le laboratoire Astroparticule et cosmologie (CNRS/CEA/Université Paris Diderot/Observatoire de Paris), sont publiés le 28 août 2014 dans la revue Nature.

icone En savoir plus

filet

Brève

Découverte de l'émission des raies gamma du 56Co d'une supernova de type Ia avec l'observatoire Integral (28 août 2014)

Une équipe de chercheurs, dont ceux de l'Irap, de l'APC et du LUPM, a découvert une émission gamma de basse énergie en provenance de la supernova de type Ia SN2014J en analysant les observations réalisées par le spectromètre SPI et l'imageur ISGRI/Ibis de l'observatoire spatial Integral. C'est la première fois qu'un tel rayonnement est observé en provenance de ce type de supernova.

icone En savoir plus

filet

Brève

Émissions inattendues de rayonnements gammas par des novae classiques (31 juillet 2014)

Une équipe internationale de scientifiques, comprenant des chercheurs de laboratoires français dont l'Institut de recherche en astrophysique et planétologie à Toulouse (CNRS/Cnes/Université Paul Sabatier-Toulouse III) et le Laboratoire physique subatomique et cosmologie à Grenoble (CNRS/UJF/Grenoble INP), a détecté pour la première fois une émission de photons gammas en provenance de trois novae dites classiques, en utilisant le télescope LAT de l'observatoire Fermi (Nasa). Une telle émission de rayonnements gammas dans une nova classique est une découverte surprenante qui permettra d'obtenir des informations sur les mécanismes d'accélération au sein de ces objets et abouti à la détermination d'une nouvelle classe d'émetteurs gamma de haute énergie.

icone En savoir plus

filet

Nouvelle scientifique

L' origine de l'ordre caché dans le matériau URu2Si2 bientôt dévoilée ? (24 juillet 2014)

Une équipe du CSNSM (CNRS/Université Paris Sud), en collaboration avec des chercheurs allemands et de l'Institut Néel (CNRS), a mesuré le changement de symétrie opéré dans les états électroniques du matériau URu2Si2 lors de sa transition de phase dite "d'ordre caché". Comprendre l'origine microscopique de cette transition de phase est depuis 30 ans l'un des challenges les plus importants de la physique moderne, la mise en lumière des brisures de symétrie réalisées dans la nature étant cruciale pour interpréter les comportements exotiques de la matière. Ce résultat a fait l'objet d'un article dans la revue Nature Communications le 11 juillet 2014.

icone En savoir plus

filet

Alerte presse

Respirations lente et rapide d'un noyau éphémère (18 juillet 2014)

Une équipe de chercheurs menée par l'Institut de physique nucléaire d'Orsay (IPN, CNRS / Université Paris-Sud) en collaboration avec le Laboratoire de physique corpusculaire de Caen (LPC Caen, CNRS / EnsiCaen / Université de Caen Basse-Normandie) a mesuré pour la première fois un mode dit "de respiration" dans un noyau instable riche en neutrons (68Ni). Ils ont également observé une respiration à plus faible fréquence, prédite par les théoriciens, mais jusqu'alors jamais observée. Cette expérience a été réalisée au Grand accélérateur national d'ions lourds (Ganil, CEA / CNRS).

icone En savoir plus

filet

Communiqué de presse

Pister la représentation des odeurs dans le cerveau grâce à l'imagerie par ultrasons (11 juillet 2014)

Une nouvelle technique d'imagerie par ultrasons a permis de visualiser pour la première fois, in vivo chez le rat, l'activité dans le cortex piriforme lors de la perception d'une odeur. Cette structure cérébrale profonde joue un rôle important dans l'olfaction et restait jusqu'à présent inaccessible par imagerie fonctionnelle. Ces travaux apportent également de nouvelles données sur le fonctionnement, encore mal connu, du système olfactif, notamment sur la façon dont sont traitées les informations au niveau cérébral. Cette étude est le résultat d'une collaboration entre l'équipe de Mickaël Tanter de l'Institut Langevin (CNRS/Inserm/ESPCI ParisTech/UPMC/Université Paris Diderot) et celle de Hirac Gurden du laboratoire Imagerie et modélisation en neurobiologie et cancérologie (CNRS/Université Paris-Sud/Université Paris Diderot). Elle est publiée dans la revue NeuroImage du 15 juillet 2014.

icone En savoir plus

filet

Brève

Les molécules interstellaires témoins de choix pour l'étude des rayons cosmiques et leur accélération par les supernovae (8 juillet 2014)

L'origine du rayonnement cosmique, découvert en 1912 par Victor Hess, reste en grande partie mystérieuse. Une méthode d'observation originale pour ce domaine de l'astrophysique, a été utilisée par une équipe de chercheurs de l'Institut de planétologie et d'astrophysique de Grenoble (CNRS/UJF), l'Institut d'astrophysique de Paris (CNRS/UPMC) et du laboratoire Astroparticule et cosmologie (CNRS/Université Paris Diderot/CEA/CNES/OBSPM). Cette méthode permet d'accéder à des informations sur les rayons cosmiques de basse énergie, qui jusque-là restaient inaccessibles. Ces recherches jettent ainsi une lumière nouvelle à ce problème et ouvrent la voie à de nouvelles découvertes sur une classe entière de rayons cosmiques.

icone En savoir plus

filet

Communiqué de presse

Hess-II, le plus grand observatoire gamma au monde, détecte son premier pulsar (3 juillet 2014)

Installé en Namibie, l'observatoire Hess-II vient de détecter des milliers de rayons gamma en provenance du pulsar Vela situé à environ 1 000 années-lumière de la Terre dans la Voie Lactée. Grâce à un nouveau télescope géant, il a ainsi repéré son premier pulsar, une étoile à neutrons qui correspond au cœur effondré d'une étoile massive après son explosion en supernova. Il s'agit du second, après celui du Crabe en 2008, à avoir été décelé par un télescope gamma au sol. Ces premiers résultats issus de la collaboration Hess, à laquelle contribuent le CNRS et le CEA, augurent la possibilité d'explorer et de dévoiler de nombreuses sources cosmiques de rayons gamma (trous noirs supermassifs, amas de galaxies, supernovae, étoiles doubles et pulsars en particulier) dans un nouveau domaine en énergie.

icone En savoir plus

filet

Alerte presse

En 2014, le CNRS et le CEA accompagnent le Cern pour fêter ses 60 ans (26 juin 2014)

Le Cern, l'Organisation européenne pour la recherche nucléaire fête cette année ses 60 ans. Etat fondateur du Cern, la France contribue à toutes les grandes collaborations internationales de l'Organisation depuis sa création. La participation française est constituée de laboratoires et équipes du CNRS, du CEA et de plusieurs universités. Forts de leurs compétences en physique théorique, physique expérimentale et instrumentation, les chercheurs, enseignants-chercheurs, ingénieurs et techniciens du CNRS et du CEA participent à la conception des expériences, à la fabrication des accélérateurs et des instruments sous tous leurs aspects (mécanique, électronique, informatique), à la réalisation des expériences et à l'acquisition et l'interprétation des données. Le CNRS et le CEA contribuent depuis 60 ans aux succès du Cern, comme en 2012 la découverte du boson de Higgs.

icone En savoir plus

filet

Brèves

Nouvelles du Cern (23 juin 2014)

Dans un article publié dans la revue Nature Physics, la collaboration CMS, qui inclut des physiciens du CNRS et du CEA, a annoncé de nouveaux résultats concernant une importante propriété de la particule de Higgs, faisant suite à des résultats préliminaires des expériences Atlas et CMS fin 2013 concernant des indices probants de désintégration fermionique.

icone En savoir plus

Le LHC se prépare à sa deuxième période d'exploitation, qui durera trois ans. Le refroidissement de cette énorme machine a déjà commencé dans la perspective d'une reprise de la recherche début 2015, après un long arrêt technique qui a permis de préparer la machine à fonctionner à presque deux fois l'énergie de la première période d'exploitation.

icone En savoir plus

filet

Manifestation

Subatech a 20 ans ! (20 juin 2014)

Le laboratoire Subatech (CNRS/Ecole des Mines de Nantes/Université de Nantes) fête aujourd'hui son vingtième anniversaire. A cette occasion, plusieurs interventions sont prévues dans la journée, notamment celles de Sergio Bertolucci, directeur de la recherche et de l'informatique du Cern, Bruno Schimtz, de la Commission européenne, et de Jacques Martino, directeur de l'IN2P3.

icone Voir le programme

icone Vidéo des interventions

icone Lire l'interview de Bernd Grambow, directeur de Subatech

icone En savoir plus

filet

Communiqué de presse

Nemo resserre l'étau sur la masse du neutrino (19 juin 2014)

Bilan très positif pour l’expérience Nemo (Neutrino Ettore Majorana Observatory), dont l’objectif était de mieux comprendre la nature des neutrinos, et de mesurer leur masse. Ce détecteur installé dans le Laboratoire souterrain de Modane (CNRS/CEA), au milieu du tunnel de Fréjus, est le fruit d’une vaste collaboration internationale impliquant 7 laboratoires rattachés au CNRS. Il a fonctionné entre 2003 et 2011. L’observation, pour 7 isotopes différents, d’un événement radioactif extrêmement rare, la double désintégration bêta dite "permise", a fourni des données permettant une meilleure connaissance de la structure du noyau atomique. Par ailleurs, les études sur la recherche de la double désintégration bêta dite "interdite", ont permis d’établir un intervalle (0,3 - 0,9 eV), au-dessous duquel doit se situer la masse du neutrino. Ces mesures, qui viennent d’être publiées dans la revue Physical Review D, permettront d’améliorer les connaissances sur la physique du neutrino et les modèles cosmologiques. La technologie choisie pour Nemo ouvre la voie au détecteur SuperNemo qui sera 100 fois plus sensible et permettra peut-être de détecter la double désintégration béta dite "interdite", ce qui inaugurerait une nouvelle ère pour la physique.

icone En savoir plus

filet

Communiqué de presse

Agata, le détecteur européen itinérant, arrive au Ganil (6 juin 2014)

Agata, détecteur de rayonnement gamma, vient de rejoindre le Grand accélérateur national d'ions lourds (Ganil, CNRS/CEA). Après des séjours en Italie et en Allemagne, il s'installe en France pour une campagne de mesures de deux ans au moins, dans le cadre d'un programme scientifique dédié à l'étude de la structure des noyaux atomiques. Le CNRS et le CEA ont été fortement impliqués dans la construction d'Agata qui constitue une avancée technologique majeure par rapport aux anciens détecteurs : il permet de reconstruire la trajectoire des photons qui le traversent. À partir de 2015, ce sont plusieurs dizaines d'équipes de physiciens venant de toute l'Europe qui se succéderont au Ganil afin de réaliser leurs expériences avec ce détecteur ultra-perfectionné.

icone En savoir plus

filet

Brève

Challenge de Machine Learning sur les données du Cern (28 mai 2014)

Le Higgs boson machine learning challenge (HiggsML) vient d'ouvrir : pour la première fois, l'expérience Atlas au Cern a rendu publique une partie des données simulées utilisées par les physiciens pour optimiser l'analyse du boson de Higgs. Il s'agit d'explorer le potentiel des méthodes avancées d'apprentissage automatique pour améliorer la signification statistique de l'expérience Atlas. Ce challenge est organisé par une équipe interdisciplinaire de physiciens d'Atlas et d'informaticiens, du LAL (CNRS/Université Paris Sud), du LRI (CNRS/Université Paris Sud), de l'Inria, de Royal University University College et de ChaLearn. Il se déroule de mi-mai à septembre 2014. Aucune connaissance en physique des particules n'est nécessaire pour participer.

icone En savoir plus

filet

Nouvelle scientifique

Spiral2 : vers l'exploitation de faisceaux de radioéléments pour la médecine (21 mai 2014)

Des activités de R&D vont être lancées au Ganil (CNRS/CEA) afin d'optimiser les moyens de production, auprès d'accélérateurs, de radioéléments destinés à la médecine nucléaire. Les nouveaux faisceaux de l'accélérateur Spiral2 pourront ainsi être exploités pour ces études.

icone En savoir plus

filet

Communiqué de presse

Le satellite Planck dévoile l'empreinte magnétique de notre Galaxie (6 mai 2014)

Le champ magnétique de la Voie Lactée vient d'être révélé dans une nouvelle carte livrée par la mission Planck de l'Agence spatiale européenne (ESA). Cette image est issue des premières observations sur l'ensemble du ciel de la lumière "polarisée" émise par la poussière interstellaire de notre Galaxie. De nombreux chercheurs et ingénieurs du CNRS, du CEA, du Cnes et des Universités participent à la mission Planck qui continue sa moisson de résultats. Ces analyses viennent d'être soumises, dans quatre articles, à la revue Astronomy & Astrophysics.

icone En savoir plus

filet

Exposition

"Les héritières de Marie Curie", 8 mars au 31 octobre 2014, Paris

À découvrir dans le jardin du Musée Curie : 33 portraits de femmes qui ont oeuvré contre le cancer depuis 1914. Grâce à ces récits et photos, c'est la thématique de la place des femmes dans les sciences qui est à l'honneur.

icone En savoir plus

filet

Nouvelle scientifique

Un métal de structure similaire au graphène créé à la surface d'un isolant ! (14 avril 2014)

Des chercheurs du CSNSM, en collaboration avec l’IEF, le LPS et l’UMR-Thalès, sont parvenus, auprès du Synchrotron Soleil, à réaliser un état métallique très particulier à la surface d’un oxyde transparent isolant : une couche conductrice de structure analogue à celle du graphène. Un résultat prometteur pour la micro-électronique du futur et totalement inédit. En combinant les propriétés remarquables des oxydes de métaux de transition avec celles des systèmes de type graphène, cet état métallique bidimensionnel exotique pourrait également permettre de mettre en évidence de nouvelles propriétés des électrons dans la matière.

icone En savoir plus

filet

Nouvelle scientifique

Astronomie gamma : les négociations de site pour CTA sont lancées (11 avril 2014)

Le 10 avril 2014, les 12 délégués des pays mandatés par leurs gouvernements afin de décider de l'ouverture des négociations de site pour le projet CTA (Cherenkov Telescope Array), auquel contribuent le CNRS et le CEA, se sont réunis à Munich. Deux sites de l'hémisphère sud sont ainsi susceptibles d'accueillir ce futur réseau de télescopes de nouvelle génération en astronomie gamma des très hautes énergies : Aar en Namibie et l'ESO au Chili. Le site Leoncito en Argentine constitue quant à lui une troisième option. Cette sélection des sites potentiels dans l'hémisphère sud marque une étape décisive vers la réalisation du projet CTA.

icone En savoir plus

filet

Communiqué de presse

Les astronomes du Sloan Digital Sky Survey réalisent la mesure la plus précise à ce jour du taux d'expansion de l'Univers (7 avril 2014)

Les astronomes du Sloan Digital Sky Survey (SDSS) ont utilisé 140 000 quasars lointains pour mesurer le taux d'expansion de l'Univers quand il était âgé seulement d'un quart de son âge actuel. C'est à ce jour la meilleure mesure du taux d'expansion à quelque époque que ce soit au cours des 13,8 milliards d'années depuis le Big Bang. Des chercheurs de l'Irfu (CEA) et du CNRS ont joué un rôle majeur dans cette découverte.

icone En savoir plus

filet

Brève

Masterclasses 2014 (27 mars 2014)

Comme chaque année, une dizaine de laboratoires de l'IN2P3, rejoints par le CEA/Irfu en 2013, participent aux masterclasses internationales de physique des particules qui permettent à des lycéens du monde entier (40 pays, 160 instituts de recherche) de se mettre dans la peau de chercheurs du LHC l'espace d'une journée. Du 17 mars au 12 avril, plus de 50 classes (1 500 élèves) seront accueillies dans les laboratoires IN2P3, soit une hausse d'environ 25% par rapport à 2013.

icone En savoir plus

filet

Prix et disctinctions

Médailles CNRS

Cette année, la médaille d'argent du CNRS pour l'IN2P3 a été attribuée à Yves Sirois (LLR) et la médaille de bronze à Mathieu Bongrand (LAL).

icone En savoir plus

CNRSlejournal.fr

SITE SAGASCIENCE SUR L'ÉNERGIE NUCLÉAIRE

Sagacience énergie nucléaire

Blog de l'IN2P3 sur Quantum Diaries

 

Suivez-nous sur

twitter IN2P3

 

site LHC France

Toutes les actualités du LHC sur "LHC France", site web du CNRS et du CEA

 

 

"LARADIOACTIVITE.COM"

site radioactivité.com
Un site web d'information scientifique pour le grand public

 

À L'ÉCOLE DES DEUX INFINIS

 

imageDonner le goût des sciences

 

revue Elémentaire

Revue d'information scientifique consacrée à la physique subatomique

 

SITE SAGASCIENCE SUR LE BIG-BANG

 

imageDes origines de l'Univers aux origines de la vie

 

LETTRE ÉLECTRONIQUE DE L'IN2P3

 

Archivage de la lettre électronique mensuelle de l'Institut

 

 

Imprimer Plan du site Crédits Se rendre à l'institut Boîte à outils